Welink Builders Welink Builders
Les erreurs à éviter lorsque l'on souhaite rénover sa salle de bain

Les erreurs à éviter lorsque l'on souhaite rénover sa salle de bain

Welink Builders

Welink Builders

Tout comme la cuisine, la salle de bain est l’une des pièces les plus rénovées d’un logement. En plus d’être un lieu destiné à la détente et au soin, elle représente également un atout de valeur dans un bien immobilier. Rénover sa salle de bain est donc un investissement à long terme. Pour réussir au mieux votre projet, Welink builders vous guide en vous détaillant les 9 erreurs à éviter lors de la rénovation de votre salle de bain.

 

 

Sommaire : 

 

  • 1. Vouloir réaliser tous les travaux seul(e)
  • 2. Oublier l’entretien et le nettoyage
  • 3. Choisir un revêtement de sol inadapté
  • 4. Choisir un éclairage inadapté
  • 5. Ne pas consulter les règlements électriques
  • 6. Oublier les rangements dans l’espace de douche
  • 7. Ne pas s’adapter à l’existant
  • 8. Abuser des rangements ouverts
  • 9. Sous-estimer le coût de la rénovation d’une salle de bains

 

1. Vouloir réaliser tous les travaux seul(e)

 

La première erreur la plus fréquente est de vouloir réaliser l’intégralité de ses travaux de rénovation de salle de bain sans l’aide d’un professionnel. Or, contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette pièce est complexe et demande des connaissances techniques. Les évacuations de plomberie nécessitent de respecter des pentes réglementaires pour un bon écoulement de l’eau, les cloisons demandent parfois à être renforcées pour accueillir des équipements lourds, sans oublier le calepinage et la pose de carrelage qui exigent un certain savoir-faire dans les petits espaces. Pour une rénovation de salle de bain réussie, n’hésitez pas à vous faire accompagner par des professionnels et à leur confier les tâches les plus techniques.

 

 

2. Oublier l’entretien et le nettoyage

 

La salle de bain est l’une des pièces de la maison qui se salit le plus rapidement. Éclaboussures d’eau ou traces de calcaire : pensez à faire des choix de conception qui seront vos alliés au moment du nettoyage. Par exemple, les carreaux de petite dimension dans la douche possèdent également un nombre de joints plus importants et nécessitent donc un temps de nettoyage plus long. 

 

Les parois de douche entièrement vitrées font également ressortir les marques d’éclaboussures et les traces de calcaire. Si elles ne sont pas nettoyées après chaque utilisation, votre vitre aura l’air sale en permanence. Préférez alors une paroi de douche opaque ou une cloison « en dur » avec de la faïence pour éviter un nettoyage quotidien.

 

Si vous n’en possédez pas, vous pouvez penser à vous renseigner sur l’installation d’un adoucisseur d’eau qui pourra diminuer la présence de calcaire dans votre eau et préserver votre robinetterie.

 

Enfin, réfléchissez en amont à sélectionner une robinetterie la plus adaptée à votre usage. Par exemple, les robinets de style cascade sont très esthétiques mais peuvent être très rapidement marqués par le calcaire. 

 

 

3. Choisir un revêtement de sol inadapté

 

Le choix du revêtement de sol est essentiel dans une salle de bain en raison de l’humidité qui y règne. Certains types de sol comme le stratifié ou le parquet sont à éviter ou à choisir avec l’aide d’un professionnel qui pourra vous orienter sur des gammes spécifiques. 

 

Le carrelage est l’une des solutions les plus adaptées aux pièces humides. Résistant à l’eau, les joints le rendent également étanche et évitent les infiltrations d’eau. Les revêtements en PVC sont aussi résistants à l’humidité et possèdent un large éventail d’aspects possibles. 

 

Prêtez cependant attention au caractère antidérapant du sol choisi. Un carreau lisse et brillant de grande dimension peut être glissant et donc, inadapté dans une salle de bain. Préférez installer ce type de modèle aux murs pour son côté décoratif. Pour le sol, orientez vous vers des modèles possédant quelques reliefs. Sachez également que les joints jouent un rôle antidérapant. Plus vos carreaux sont petits, plus ils nécessitent de joints, et meilleure est l’adhérence.

 

 

4. Choisir un éclairage inadapté

 

La salle de bain a des besoins en éclairage différents pour chaque moment de la journée. Il est donc important de prévoir deux types de lumières pour un confort optimal : 

  • un éclairage fonctionnel autour du miroir pour faciliter les étapes de rasage ou de maquillage par exemple ;
  • un éclairage d’ambiance plus chaleureux pour les moments consacrés à la détente qui ne nécessitent pas une lumière forte. 

 

Pensez également à choisir des luminaires possédant un indice de protection adapté aux espaces humides, en particulier pour les spots situés au-dessus d’une douche ou d’une baignoire. 

 

 

5. Ne pas consulter les règlements électriques

 

Il est bien connu que l’eau et l’électricité ne font pas bon ménage. Avant de vous lancer dans la rénovation de votre salle de bain, vous devez vous pencher sur l’emplacement de vos appareillages électriques (prises, interrupteurs, alimentation de sèche-serviette). Or, il existe des règles d’implantation strictes à respecter en fonction de vos alimentations d’eau pour éviter tout risque d’accident et d'infiltration. 

 

Pour trouver ces informations, vous pouvez consulter la norme électrique NFC 15-100 qui s’applique aux bâtiments à usage d’habitation et qui définit précisément les volumes pour lesquels il est interdit de disposer un appareillage électrique. Si vous rénovez une salle de bain qui dispose déjà d’équipements électriques, soyez vigilant(e)s à ce point, particulièrement si vous modifiez la position de vos équipements sanitaires. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un électricien professionnel qui pourra vous apporter des conseils ciblés et réaliser vos travaux électriques en toute sécurité.

 

 

6. Oublier les rangements dans l’espace de douche

 

On oublie souvent que l’espace de douche est fréquemment envahi de produits en tous genres, surtout si la salle de bain est utilisée par plusieurs personnes. Or, il est dommage de procéder à une rénovation complète pour finir par laisser tous ces produits au sol dans la douche. Non seulement, cela procure une sensation de désordre, mais les produits qui restent au sol peuvent également laisser des traces en séchant. 

 

Profitez de votre rénovation pour ajouter une niche de rangement dans l’espace de douche, ou pour fixer quelques étagères en hauteur qui seront bien plus pratiques au quotidien. Pour éviter que ce nouvel espace de rangement ne soit trop encombré, vous pouvez choisir des étagères de petites dimensions pour vous « obliger » à ranger régulièrement.

 

 

7. Ne pas s’adapter à l’existant

 

L’un des choix qui peut rapidement faire grimper le coût d’une rénovation de salle de bain est l’emplacement des appareils sanitaires. En effet, déplacer ou créer un point d’eau nécessite de disposer des alimentations et évacuations indispensables à son bon fonctionnement. 

 

Si créer de nouvelles alimentations d’eau ne représente pas de difficulté technique particulière (excepté d’avoir accès physiquement à la tuyauterie), il n’en est pas de même pour une évacuation d’eau. Créer une nouvelle évacuation demande de respecter des pentes minimales pour l’écoulement de l’eau, puis de se raccorder à un réseau d’évacuation existant dans votre logement. Cette contrainte, combinée aux diamètres de tuyauterie assez large, peut vous imposer une zone d’implantation bien précise pour vos équipements. 

 

Pour une rénovation ou une création de salle de bain, la configuration des évacuations existantes sera donc déterminante lors de la conception pour éviter des surcoûts. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un plombier professionnel pour vous guider dans vos choix.

 

 

8. Abuser des rangements ouverts

 

Les étagères ouvertes ou autres casiers apparents peuvent être très esthétiques et ajouter une touche de personnalité à votre décoration. Attention cependant à ne pas en abuser et à conserver des espaces de stockage fermés. Produits de beauté, médicaments, dentifrices, serviettes : tous ces objets demandent souvent de l’espace et leur petite taille rend très difficile la tâche de les disposer harmonieusement. L’empilement et l’accumulation visible des produits de salle de bain vous apportera la désagréable impression que votre pièce est en permanence en désordre. 

 

Vous pouvez disposer quelques rangements ouverts pour y placer des éléments décoratifs comme des serviettes enroulées ou des petits paniers. En revanche, pensez à ne pas négliger l’importance des espaces fermés pour y ranger plus librement vos produits indispensables et peu esthétiques. 

 

 

9. Sous-estimer le coût de la rénovation d’une salle de bains

 

L’une des erreurs les plus fréquentes est de sous-estimer le coût d’une rénovation de salle de bain et de se lancer tête baissée dans les travaux. La petite surface de cette pièce peut en effet induire en erreur, mais ne vous y trompez pas ! Les appareils sanitaires et la robinetterie sont des équipements onéreux. Il en est de même pour les travaux d’électricité et de plomberie qui viennent s’ajouter à la facture. Enfin, les revêtements muraux comme la faïence peuvent rapidement représenter une surface conséquente en fonction de vos choix de décoration.

 

Alors, pour éviter de vous laisser emporter par les dépenses au fur et à mesure de l’avancement des travaux, pensez à établir votre budget dès la conception. Prenez le temps de faire réaliser plusieurs devis et de vous renseigner sur le coût des équipements que vous souhaitez installer.

 

Dernier conseil pour réduire la facture : réfléchissez à votre plan d’aménagement avant d’entamer les travaux. Vous éviterez ainsi des questionnements tardifs et des erreurs de conception. Si nécessaire, vous pouvez vous orienter vers un architecte d’intérieur pour vous accompagner dans la conception de votre projet.

Vous êtes professionnel du bâtiment ?

Référencez votre entreprise sur le premier guide des constructeurs de France