Welink Builders Welink Builders
Plan de travail : lequel choisir pour sa cuisine ?

Plan de travail : lequel choisir pour sa cuisine ?

Welink Builders

Welink Builders

Que votre projet porte sur une rénovation ou la création d’une nouvelle cuisine sur mesure, le choix du plan de travail est un passage obligé. Quel est le matériau le plus résistant ? Pour quelle configuration opter ? Quels sont les avantages d’un plan de travail sur mesure ? Welink vous guide dans le choix de votre plan de travail de cuisine. 

 

 

Sommaire : 

 

1. Quelle configuration choisir pour son plan de travail ?

  • a. L’épaisseur du plan de travail
  • b. La hauteur
  • c. La profondeur

2. Quel matériau choisir pour son plan de travail de cuisine ?

  • a. Le plan de travail stratifié
  • b. Le bois massif
  • c. La pierre naturelle
  • d. Les matériaux de synthèse
  • e. L’inox

3. Plan de travail sur mesure ou standard ?

  • a. Le plan de travail standard
  • b. Le plan de travail sur mesure

 

 

1. Quelle configuration choisir pour son plan de travail ?

 

 

L’épaisseur du plan de travail

Le choix de l’épaisseur du plan de travail dépend du matériau choisi et du style que vous pensez donner à votre cuisine. Si les épaisseurs les plus répandues sont 28 et 38 mm (notamment pour les plans stratifiés), la tendance est désormais aux plans de travail fins (10 à 16 mm) pour sublimer les décorations épurées et minimalistes. 

 

Attention cependant à l’encastrement des appareils électroménagers comme les plaques de cuisson qui nécessitent parfois des épaisseurs plus importantes. Les modèles épais sont quant à eux bien adaptés aux styles plus rustiques.

 

 

La hauteur

La hauteur « standard » d’un plan de travail est d’environ 85 cm. Toutefois, n’hésitez pas à déterminer la hauteur la plus adaptée à votre morphologie pour vous éviter de vous courber au quotidien. Le choix de meubles de rangement plus hauts et/ou de pieds réglables peut vous aider à adapter la hauteur de votre plan de travail à votre taille. 

 

Si plusieurs personnes sont destinées à cuisiner, pourquoi ne pas créer des zones à différentes hauteurs avec des systèmes de surépaisseurs ou d'empilement de deux plans de travail par exemple. En plus d’être parfaitement adaptées à la morphologie des utilisateurs, ces différences de niveaux apporteront rythme et personnalité à votre aménagement de cuisine. 

 

 

La profondeur

Les plans de travail standards offrent des profondeurs allant de 60 à 65 cm et sont souvent bien adaptés aux meubles bas vendus dans le commerce. Pour un confort optimal, les profondeurs les plus importantes sont idéales. Elles vous permettent de disposer votre petit électroménager ou vos ustensiles au fond de votre espace de travail, tout en gardant une profondeur suffisante pour cuisiner. 

 

Cependant, si vous disposez d’une petite cuisine, une profondeur de 60 cm pourrait vous permettre de profiter de zones de circulation plus larges. Ne négligez pas ces 5 cm de différences qui peuvent significativement modifier l’impression de volume dans votre pièce. 

Sachez qu’il est également possible de trouver des profondeurs plus larges encore (allant jusqu’à 75 cm). Elles sont souvent réservées aux ilôts centraux pour y installer un espace repas ou aux cuisines de très grandes dimensions. 

 

 

2. Quel matériau choisir pour son plan de travail de cuisine ?

 

Chaque matériau possède ses propres propriétés et ses qualités esthétiques. Avant de faire votre choix, n’hésitez pas à faire réaliser plusieurs devis de cuisinistes professionnels afin de connaître le budget correspondant à chaque solution envisagée. 

 

 

Le plan de travail stratifié

Grâce à ses nombreux avantages et à son excellent rapport qualité/prix, le plan de travail stratifié est le plus répandu dans nos cuisines actuelles. 

 

Très résistant, il est disponible dans de nombreux aspects, ce qui lui permet de s’adapter à tous les styles de décoration. Version bois, marbre, pierre, béton ou encore uni et coloré, vous en trouverez forcément un qui conviendra à votre intérieur. Évitez cependant de l’installer dans une cuisine extérieure. Il pourrait s’altérer en fonction des conditions climatiques (humidité, soleil…).

 

Côté mise en œuvre, aucune difficulté technique particulière puisque sa légèreté lui permet d’être découpé facilement et installé sur vos meubles sans trop d’efforts. L’entretien est également très simple : une éponge humide suffit à nettoyer sa surface (non poreuse et résistante à l’humidité).

 

Ses seuls défauts : une faible résistance à la chaleur et aux rayures. Enfin, prêtez attention aux produits d’entretien trop agressifs qui pourraient endommager le décor.

 

 

Le bois massif

Matériau chaleureux par excellence, le bois massif inspire la robustesse et la tradition. Son aspect rustique s’adapte parfaitement aux styles traditionnels ou industriels. Attention cependant à son entretien qui demande plus d’attention qu’un plan de travail en stratifié par exemple. Sa surface n’étant pas naturellement hydrofuge (résistante à l’humidité), elle nécessite l’application régulière d’une huile adaptée pour l’imperméabiliser. Soyez également vigilant(e) aux tâches qui ont tendance à s’incruster dans le matériau si elles ne sont pas nettoyées immédiatement.

 

L’apparence et la forme du bois massif évoluent avec le temps. C’est aussi un matériau sensible aux changements de température. Il peut par exemple gonfler en été et se rétracter l’hiver. Pensez donc à prévoir des espaces suffisants pour permettre à votre bois de bouger librement sans « craquer ». 

 

 

La pierre naturelle

Très résistante à la chaleur, la pierre naturelle apporte une touche d’élégance indéniable dans la cuisine. Marbre, ardoise, granit ou pierre de Bourgogne : les pierres sont variées et s’adaptent à tous les styles de décoration, du plus traditionnel au plus moderne. Leur durée de vie est très longue à condition de leur appliquer régulièrement un traitement oléofuge pour parer à la porosité naturelle de la pierre. Attention également à la découpe des aliments car certaines surfaces en pierre polie peuvent se rayer facilement. Pour plus de confort au quotidien, la pierre polie est tout de même plus simple à nettoyer. 

 

Côté budget, la pierre naturelle reste cependant onéreuse et réservée aux cuisines haut de gamme. Adopter le marbre ou toute autre pierre de qualité est symbole de chic et de luxe.

 

 

Les matériaux de synthèse

Idéales pour conserver le côté chic de la pierre sans ses inconvénients, les pierres de synthèse s’invitent de plus en plus dans nos cuisines contemporaines. À partir d’un mélange de quartz (ou autres minéraux) et de résine acrylique, les marques du type Silestone®, Corian® ou Caesarstone® proposent des plans de travail antibactériens, non poreux et ne nécessitant aucun traitement ultérieur particulier. Les pigments de couleurs intégrés offrent une infinité de coloris disponibles. Autre avantage : ce type de plan de travail se décline dans toutes les formes en un seul tenant (sans joints) et peut même intégrer un évier dans le même matériau. Son seul inconvénient : son prix qui reste tout de même assez élevé. 

 

 

L’inox

Présent dans toutes les cuisines professionnelles, le plan de travail en inox est le plus hygiénique et le plus facile d’entretien. Il supporte la chaleur et est très résistant aux tâches. En revanche, attention aux rayures au quotidien et au calcaire qui peut blanchir durablement votre matériau. Choisissez également des produits d’entretien adaptés car ils peuvent laisser des traces visibles après le nettoyage de votre surface.

 

 

3. Plan de travail sur mesure ou standard ?

 

Le plan de travail standard

L’avantage d’un plan de travail standard est sa disponibilité et la possibilité de le mettre en place immédiatement après la pose de votre aménagement fixe. Son coût est également plus intéressant qu’un élément entièrement réalisé sur mesure. De plus, les nombreux modèles disponibles s’adaptent désormais à toutes les décorations de cuisine. Vous n’aurez aucun mal à trouver un style qui convienne à votre intérieur. Les longueurs proposées par les fabricants étant également standardisées, il est cependant nécessaire de réfléchir à l’emplacement des joints si vous disposez d’une grande longueur ou d’un angle. 

 

 

Le plan de travail sur mesure

Le plan de travail sur mesure, bien que plus onéreux, possède des avantages non négligeable. Certains matériaux comme les pierres de synthèse vous permettent par exemple d’obtenir une surface d’un seul tenant, sans joints. Intégrer un évier moulé dans le même matériau est également une possibilité qui supprime les rebords et les joints autour du bac et qui offre un aspect visuel épuré très apprécié des cuisines minimalistes. Enfin, le choix du sur-mesure permet de travailler des formes plus complexes, non linéaires ou comportant des arrondis.

 

Si vous envisagez de choisir un plan de travail sur mesure, la prise de cotes devra sans doute être effectuée « au réel », après la pose de vos meubles fixes de cuisine. En attendant la fabrication et la livraison de votre plan de travail définitif, vous devrez probablement installer un plan provisoire si vous souhaitez utiliser votre nouvelle cuisine immédiatement après l’installation du mobilier. Cette prestation peut représenter un coût supplémentaire qu’il est important de prévoir dans votre budget total. 

 

Le choix du plan de travail demande donc une certaine réflexion et n’est pas à négliger. L’erreur fréquemment commise par les consommateurs est de laisser cette sélection pour la fin, et de se contenter du budget restant. Or, la qualité du plan de travail est essentielle pour la pérennité de votre nouvelle cuisine. Pour être sûr(e) de ne pas vous tromper et obtenir des conseils personnalisés, n’hésitez pas à faire appel à un cuisiniste professionnel qui vous orientera dans vos choix de conception.

Vous êtes professionnel du bâtiment ?

Référencez votre entreprise sur le premier guide des constructeurs de France