Welink Builders Welink Builders
Extension de maison

Extension de maison : les démarches à suivre

Welink Builders

Welink Builders

L’agrandissement de maison est la solution idéale pour faire évoluer votre maison avec vos projets de vie, sans avoir à déménager. Elle apporte de la valeur supplémentaire à votre bien immobilier puisqu’elle augmente sa surface. Quelles sont les démarches administratives pour réaliser une extension de maison ? À quel professionnel s’adresser et quel budget faut-il prévoir ? Voici toutes les réponses à vos questions.

 

 

Sommaire : 

 

1. Qu’est-ce qu’une extension de maison ?

2. Comment faire une extension de maison ?

  • a. Faut-il une autorisation d’urbanisme pour une extension ?
  • b. Le permis de construire
  • c. Le recours à un architecte est-il obligatoire pour une extension ?
  • d. Comment calculer la surface de plancher ?
  • e. Quelles sont les étapes pour faire une extension ?

3. À quel professionnel s’adresser ?

  • a. L’architecte
  • b. Le maître d’oeuvre
  • c. L’entreprise générale ou tous corps d’état

4. Combien coûte une extension de maison ?

 

 

1. Qu’est-ce qu’une extension de maison ?

 

Une extension de maison ou un agrandissement induit une augmentation de la surface de plancher et/ou de l’emprise au sol de votre habitation. Il peut s’agir d’une nouvelle construction annexe à votre habitation (accolée ou non) ou bien de la requalification de surface existante en tant que surface de plancher.

 

Voici des exemples de travaux considérés comme des extensions de maison : 

 

  • la transformation d’une terrasse en véranda ;
  • l’aménagement d’une pièce de vie dans un garage ;
  • la surélévation de maison (ajout d’un étage supplémentaire) ;
  • la création d’un garage (non compris dans la surface de plancher mais augmente l’emprise au sol) ;
  • la création de combles aménageables.

 

Pour précision, si vous disposez déjà de combles aménageables, ceux-ci sont déjà probablement comptabilisés dans votre surface de plancher. Dans ce cas, les travaux d’aménagement de combles ne sont pas considérés comme une extension. Vous devrez en revanche déposer une autorisation d’urbanisme si vous modifiez l’aspect extérieur de votre maison en ajoutant des fenêtres par exemple.

 

 

2. Comment faire une extension de maison ?

 

 

Faut-il une autorisation d’urbanisme pour une extension ?

 

  • La déclaration préalable de travaux

La déclaration préalable de travaux est une demande d’autorisation d’urbanisme qui concerne les travaux de faible ampleur. Les pièces justificatives à fournir sont moins nombreuses et le délai d’instruction est moins important que pour un permis de construire (1 mois). 

 

Si vous habitez dans une zone urbaine couverte par un plan local d’urbanisme (PLU), le dépôt d’une déclaration préalable est obligatoire pour toute extension comprise entre 5 et 40 m². Ce seuil est abaissé à 20 m² s’il n’existe pas de PLU dans votre commune ou si vous ne résidez pas dans une zone urbaine. 

 

 

  • Bon à savoir :

- Si vous vous situez aux abords d’un site patrimonial remarquable, d’un bâtiment historique ou dans un secteur sauvegardé, le dépôt d’une déclaration préalable est obligatoire quelle que soit la surface de votre extension.

 

- Si votre projet n’est pas concerné par une autorisation d’urbanisme, vous devrez tout de même respecter le règlement en vigueur dans votre commune (règles d’implantation, hauteur maximale des constructions et aspect architectural).

 

 

Le permis de construire

Pour les extensions plus conséquentes, il sera nécessaire de déposer une demande de permis de construire. Voici les différents cas de figure concernés :

  • Vous résidez dans une zone urbaine couverte par un PLU ou un POS (plan d’occupation des sols) et la surface de plancher ou l’emprise au sol de votre extension excède 40 m².
  • Vous résidez dans une autre zone couverte par un PLU ou un POS et la surface de plancher ou l’emprise au sol de votre extension excède 20 m².
  • Vous résidez dans une commune non couverte par un PLU ou un POS et la surface de plancher ou l’emprise au sol de votre extension excède 20 m².
  • Quelle que soit sa surface, votre extension porte la surface de plancher totale de votre maison (ou l’emprise au sol) à plus de 150 m². Le recours à un architecte sera également obligatoire. 

 

 

Le recours à un architecte est-il obligatoire pour une extension ?

Le recours à un architecte est obligatoire si les travaux envisagés portent la surface de plancher et/ou l’emprise au sol de votre habitation à plus de 150 m² après leur réalisation.

 

 

Comment calculer la surface de plancher ?

 

Surfaces comprises dans la surface de plancher

Surfaces non comprises dans la surface de plancher

Ensemble des surfaces de plancher de tous les niveaux dont la hauteur est supérieure à 1,80 m, y compris :

  • les vérandas ;
  • les combles aménageables ;
  • les sous-sols, caves, buanderies et celliers (même non isolés).
  • les surfaces dont la hauteur sous plafond est inférieure à 1,80 m ;
  • les espaces dédiés au stationnement de véhicules (garage, abri vélo…) ;
  • les surfaces non closes (terrasses, balcons…).

 

 

Quelles sont les étapes pour faire une extension ?

Voici les étapes clés d'une extension de maison : 

  • réalisation d’un état des lieux de votre construction existante ;
  • étude de faisabilité, conception et proposition d’un projet d’extension par un ou plusieurs professionnel(s) compétent(s) ;
  • facultatif : proposition de plans d'aménagement intérieurs ;
  • chiffrage du projet ;
  • dépôt du permis de construire ou de la déclaration préalable de travaux ;
  • consultation des entreprises pour obtention de devis de travaux ;
  • sélection des artisans et signature des devis ;
  • suivi des travaux par un architecte, un maître d’oeuvre ou vous-même ;
  • réception des travaux.

 

 

3. À quel professionnel s’adresser ?

 

 

L’architecte

Faire appel à un architecte pour votre agrandissement de maison est tout à fait possible. Il est capable de vous accompagner tout au long de votre projet. Ses qualités en matière de conception vous permettront d’intégrer de façon harmonieuse votre extension dans son environnement existant. 

 

Un agrandissement est l'occasion d’apporter de la valeur à votre bien immobilier. Profitez-en également pour lui ajouter une touche de charme en prenant en compte l’aspect esthétique extérieur. Certains architectes sont spécialisés dans la construction et l’extension de maisons individuelles. N’hésitez pas à solliciter leur expertise pour un projet sur mesure.

 

 

Le maître d’oeuvre

Architectes et maîtres d'œuvre réalisent sensiblement les mêmes missions lors d’un projet de construction. La principale différence entre ces professionnels réside dans leur formation. Un maître d'œuvre a souvent un œil plus technique sur votre construction. La simplification des travaux et la recherche de solutions techniques pérennes sont souvent ses principales préoccupations. Son expertise technique vous sera très utile dans le cas d’une extension car il saura anticiper les points critiques du chantier

 

 

L’entreprise générale ou tous corps d’état

Certaines entreprises dites « générales » ou « tous corps d'état (TCE) » sont capables de prendre en main l’intégralité de votre projet d’extension, de la conception à la réalisation. Elles s’occupent en interne de la réalisation des plans, du montage du dossier administratif à déposer en mairie ainsi que de la réalisation des travaux (éventuellement par l’intermédiaire de sous-traitants). L’avantage de faire appel à ce type de structure est d’avoir un interlocuteur unique à chaque phase de votre projet.

 

Administrativement, les démarches sont également allégées puisque vous signez un seul contrat pour l’ensemble des travaux. Le rôle d’une entreprise générale est similaire à celui d’un constructeur dans le cas d’une maison individuelle neuve. Les contrats sont cependant moins encadrés. 

 

 

4. Combien coûte une extension de maison ?

 

Les projets d’extension de maisons sont très variés : annexe accolée ou non à l’existant, surélévation, création d’un garage brut ou d’une pièce de vie entièrement aménagée… Toutes ces prestations sont extrêmement différentes. Il est donc difficile de fournir un prix juste pour tous les types de construction. À titre indicatif, comptez tout de même un budget compris entre 1 200 et 2 000 € HT/m² pour votre projet. Sachez que plus votre surface à construire est faible, plus ce montant par mètre carré peut augmenter. 

 

À ce montant peuvent éventuellement s’ajouter les honoraires d’un architecte ou d’un maître d'œuvre. Ils peuvent représenter entre 10 et 15 % du montant des travaux

 

Les solutions les plus abordables sont la réalisation d’une véranda et l’aménagement d’une pièce de vie dans un garage existant. Viennent ensuite les annexes en bois. Ce matériau léger nécessite des fondations moins importantes qu’une construction « en dur » et il est rapide à mettre en œuvre. Il apporte également plus de charme à votre habitation existante.

 

Les extensions les plus onéreuses sont celles qui sont accolées à votre construction existante (pièce supplémentaire ou surélévation). Elles nécessitent une adaptation de votre maison avec probablement la création d’ouverture(s) dans la structure porteuse existante pour relier les deux espaces. 

 

Un agrandissement de maison peut être abordé de plusieurs manières, toutes parfaitement réalisables. N’hésitez pas à demander conseil à différents professionnels afin d’avoir le choix entre plusieurs projets et donc, plusieurs chiffrages. Prenez également le temps de consulter les références des professionnels consultés pour avoir un œil critique sur les extensions précédemment réalisées. L’harmonie et l’intégration dans l’environnement existant sont des points essentiels pour réussir votre projet d’extension.

Trouvez votre professionnel du bâtiment près de chez vous Plus de résultats

Vous êtes professionnel du bâtiment ?

Référencez votre entreprise sur le premier guide des constructeurs de France